Épitre noir.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Épitre noir.

Message par Aurore le Mer 28 Juil - 3:42

Mon ami, mon collègue,

« Il y a plus de plaisir à donner qu'à recevoir » dit le seigneur. Peu l'ont compris - et de là vient son éloquence. Comment? Serais-je, moi purgeant ma peine, plus chrétien que n'importe quel Saint Ignace? J'ai bien connu la divine extase que procure le don de la mort, là où l'évêque d'Antioche n'a su la recevoir qu'avec une avidité de plébéien. Aujourd'hui encore, reclus dans mon geôle, je ne trouve la joie que dans le don de mon savoir, cet épitre qu'il m'est permis de t'envoyer.

Quel motif l'humanité n'a-t-elle pas inventé pour justifier la mort? Paradis, justice, purification, sacrifice – la vie elle-même n'est qu'une bonne raison de mourir. Mais c'est précisément ici que notre secte surpasse toute philosophie antérieure: la mort est pour nous une fin en elle-même. La mort est ce qui nous unis, la mort est ce qui fait de nous des vivants: pourquoi la nature devrait-elle être la seule à la dispenser? Le meurtre a été condamné en tout age et en tout lieu, alors que la mort elle-même fut l'objet de culte. Que condamne-t-on? Le don, la générosité de l'homme osant faire ce qui est divin. Ces vulgaires ont peur - non pas de la mort, mais que la mort perde de son mystère et de son sacré dans la main de l'homme. Ils ne vénèrent non pas notre déesse, mais bien le drap de secret qu'ils ont jeté sur elle: et c'est avec leur sacrifices qu'il nous est donné de racheter leur hérésies.

Mais malgré cette proximité que nous entretenons avec notre élément, comment pouvons-nous prétendre à quelques savoirs? Combien de fois avons-nous répété l'expérience? Le visage, passant si vite du rouge de la colère au violet du désespoir; les yeux exorbités se vitrifiant avant de se refermer sur l'âme qu'ils laissaient entrevoir; le dernier frétillement d'une jambe se repentant d'avoir porté la gorge jusqu'à ma poigne; et finalement l'âme elle-même, splendide et fétide, s'échappant par les orifices les moins estimés... mais est-ce donc tout? Abstraction faite de tout ce spectacle, que reste-t-il? Que manque-t-il? Que fait-il que la mort est mort, où est l'essence?

Voici où nous en sommes, mon ami. Continue notre œuvre. Je recevrai la visite de la Dame en Noir la semaine prochaine, je lui ferai digne accueil au nom de notre Ordre. J'espère seulement que mon dernier regard – mêlant la familiarité à la dévotion, celui d'un jeune homme à sa première danse – ne la vexera pas. Mais qu'importe: l'amour n'est rien sans une touche de rancune....

C.K


Dans un style moins dense et moins intriqué que mes deux derniers textes, plus digeste. Les commentaires sont bienvenus.
avatar
Aurore
Ecrivain et Chuchoteur

Messages : 14
Masculin Age : 25
Date d'inscription : 13/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Épitre noir.

Message par Le Chapelier le Mar 28 Sep - 0:38

Je sais que je suis en retard, mais celui-ci est mon préféré (de peu), tu as un style terrible. Là ou le mien est très descriptif et plutôt plat, le tien est plus enlevé, flamboyant. Tu montre de très belle qualités!

Sur le fond, j'aime beaucoup, même si, tous n'est pas claire, on ne voit pas bien ce que tu crées là ou tu veux arriver. Mais au finale, tu stimules l'imagination.
avatar
Le Chapelier
Ecrivain

Messages : 8
Date d'inscription : 16/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Épitre noir.

Message par Aurore le Mar 28 Sep - 4:30

Merci beaucoup! Very Happy

Je suis porté à faire des références au classiques, ce qui peut expliquer en partie le ton occulte du texte, mais j'avoue aimer cultiver le coté fragmentaire et hors-contexte d'une œuvre. J'aime m'imaginer l'angoisse de la personne qui trouve cette lettre cachée dans un exemplaire centenaire de Paradise Lost à la bibliothèque, ne sachant rien de plus sur l'auteur, le destinataire ou les circonstances qui les ont mis en contact: le plus gros de l'histoire devient l'œuvre du lecteur.
avatar
Aurore
Ecrivain et Chuchoteur

Messages : 14
Masculin Age : 25
Date d'inscription : 13/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Épitre noir.

Message par Le Chapelier le Mar 28 Sep - 9:54

Et c'est parfaitement orchestré en ce sens, d'où mon compliment, tu as du talent. D'autant que c'est un style difficile, contrairement à ce qu'on pourrait imaginer.
avatar
Le Chapelier
Ecrivain

Messages : 8
Date d'inscription : 16/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Épitre noir.

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum