L'hisoire des cambrioleurs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'hisoire des cambrioleurs

Message par Kocao le Lun 1 Nov - 1:36

Histoire écrite pour l'école en CM2 avec un copain. Des adultes avaient aidé un peu. Il est remarquable de constater à quel point la vie en banlieue m'avait déjà traumatisé hahaha (humour).


Karim, Tony et leurs copains étaient une bande de copains qui se

connaissaient depuis longtemps. Un soir, Marc, un homme de 18 ans, s’était

bagarré avec Tony pour une bêtise. Dans la bagarre, Tony avait reçu un mur sur

lui. Toute la bande avait emmené Tony aux urgences mais la jambe de Tony

était trop abîmée. Les médecins avaient été obligés de l’amputer. Depuis, Tony

se baladait en fauteuil roulant. Toute la bande avait alors décidé de se venger.



Le 19 juillet 1997 à 22 heures 45min dans une petite maison située dans le Sud

de la France, à Sète, 5 rue des jardins fleuris .





Karim et ses copains essayèrent de rentrer dans la maison de Marc, l’ennemi

juré mais la porte était fermée. Ils firent donc le tour de la maison et trouvèrent

la porte du garage mal fermée. Ils passèrent en dessous et entrèrent . Ils allèrent

dans le salon et volèrent un DVD, une télévision, des bijoux et de l’

argent trouvé dans les tiroirs du bureau soit : 5000 euros .

Tout à coup, Karim et ses copains entendirent du bruit à l’étage : c’était Marc l’

homme de la maison qui se réveillait. Ils allèrent dans la cuisine pour tenter de

s’enfuir mais Marc alla aussi dans la cuisine. Alors Karim prit un

couteau et essaya de le poignarder. Marc en voyant ça prit à son tour un couteau

et ils se bâtirent. Marc blessa Karim à un doigt de la main gauche mais pendant

ce temps, Karim le poignardait.

Karim et ses copains, pris de panique, se sauvèrent.

Le lendemain matin, l’épouse de Marc se réveilla et ne vit pas son mari près de

lui. Elle pensa qu’il était déjà descendu prendre son petit déjeuner. Elle se mit

donc une chemise de nuit et descendit. Quand elle parvint à la cuisine, elle

poussa un cri en voyant son mari mort. Elle appela immédiatement le

commissariat de police .

Un inspecteur qui s’appelait « Nicolas L’énigme » fut chargé de l’affaire. Il se

rendit sur les lieux du crime. Il découvrit une mare de sang . La police

scientifique était déjà là prenant des empreintes un peu partout. Certaines ne

correspondaient pas à celles des propriétaires.

Une semaine plus tard , les analyses donnèrent les résultats : il s’agissait du sang

d’un individu déjà connu par la police du nom de Karim. Il faisait parti d’une

bande de délinquants du 93 ( Seine- Saint Denis) qui

avait déjà commis des vols.

L’inspecteur alla dans le quartier où habitait le fameux Karim. Il avait la

dernière adresse du présumé assassin : 6 rue des chats noirs. L’homme qui ouvrit

la porte n’était pas le meurtrier mais une personne qui s’ appelait Bernard

Lambris. Celui-ci connaissait la nouvelle adresse de Karim pour lui avoir déposé

du courrier qu’il avait trouvé dans sa boîte aux lettres.

L’inspecteur se rendit donc au  19 rue de Napoléon  à Lille .

Après avoir pris le TGV pour se rendre dans le nord, se rendit au commissariat

de Lille. Il présenta l’enquête au commissaire. Celui-ci, très aimable, lui

« prêta » quelques agents afin que l’ inspecteur ne se présente pas seul à

l’adresse indiquée.

Dans le quartier, toute était calme. Lorsque l’inspecteur sonna à la porte, les

quelques agents avaient cerné tout le périmètre. Karim ouvrit la porte. On

entendait du bruit à l’intérieur, certainement ses copains. Quand Nicolas

L’énigme se présenta, tout se passa très vite. Karim cria à sa bande de déguerpir,

poussa l’inspecteur, prit sa voiture et démarra en faisant crisser ses pneus.

Une courte poursuite s’en suivit dans les rues de Lille. Grillant un feu rouge, la

voiture de Karim heurta une voiture qui franchissait le carrefour. Ils fit un

tonneau. Quelques secondes plus tard, la police arriva, emmena un Karim sonné.

Le blessé de la voiture percutée fut emmener par les ambulanciers et il eut un

plâtre pendant 3 mois.

Pendant ce temps, les copains de Karim s’étaient aussi fait prendre.

Ils ne furent pas long à avouer le meurtre de Marc, les circonstances…

Lors du jugement, Karim prit 10 ans d’emprisonnement ..

Kocao
Ecrivain et Chuchoteur

Messages : 12
Masculin Age : 26
Date d'inscription : 22/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum